Depuis des siècles, dans plusieurs civilisations, des jardiniers ont tentés de former des arbres pour en faire des éléments de beauté dans les villes, dans les parcs et dans les jardins.

Deux grandes traditions existent dans ce domaine.

 TRADITION OCCIDENTALE

Au XVIIième siècle la mode venue d’Italie est la maîtrise de la nature. Les formes des arbres sont transformées en formes géométriques. C’est le siècle des jardins « à la française ». Des tailles de formations suivies de tontes régulières transforment les arbres en rideaux ou en marquise pour accompagner et embellir les châteaux. Ces tailles sont depuis très utilisées dans les grandes rues de nos villes sous le nom de tailles architecturées.

Une autre tradition française consiste à donner aux arbres une structure minimum et à tailler régulièrement (tous les ans ou tous les 2 ans) les pousses au mêmes endroits. Les arbres ainsi traités régulièrement finissent par former, aux endroits de coupe des excroissances que l’on appelle « têtes de saules » ou « têtes de chats ».

Si cette technique, très utilisée dans nos rues, permet, quand elle est bien conduite, de conserver les arbres dans un bon état sanitaire, elle donne malheureusement aux arbres des formes « moignons » à l’esthétique discutable.

Des tontes régulières transforment d’autres arbres en boules, en cubes, en cône, en flamme, en animaux, en personnages…etc. C’est l’art topiaire.

 TRADITION ORIENTALE

En orient, il existe aussi une grande tradition de jardin. Dans ces jardins la volonté est de magnifier la nature.

Les arbres y sont taillés pour contenir leur développement mais aussi pour magnifier la beauté de leurs formes naturelles. Les formes naturelles des arbres son transformées en formes artificielles magnifiant les formes naturelles.

L’extrême de ce travail de taille de nanification est le bonsaï. Ce travail de taille est considérés là-bas comme un art. une véritable sculpture des arbres.

Cet art à ces styles, ces codes, ces modes. Les arbres japonais, chinois où coréens ne se ressemblent pas. La technique de taille est la même mais les résultats sont différents.

C’est de cette tradition, complétée des connaissances de l’arboriculture moderne que sont nés mes arbres jardinés.

Arbres Japonnais